Services

Gestion de crise

Nous sommes là pour prévenir et gérer vos situations d’urgence.

Pour répondre efficacement à une situation d’urgence, il faut être prêt. À l’ère de l’instantanéité de la nouvelle, de la généralisation des médias sociaux et de la diffusion d’extraits vidéo qui peuvent devenir viraux, la seule et unique façon de communiquer efficacement en situation d’urgence est de s’imposer dès le départ comme la principale source d’information fiable et crédible. Flanagan Relations publiques peut vous aider en procédant à une évaluation rigoureuse de l’état de préparation de votre organisation, à la gestion de vos communications en situation d’urgence. Mais quand l’urgence s’impose, Flanagan Relations publiques est là pour vous aider à gérer vos enjeux de communication.

Plan de mesure d'urgence

Plan de communication d'urgence

Conseil et stratégie

Pilotage des cellules de gestion de crise

Veille médias, du web et des médias sociaux

Évaluation

Programme de simulation

Formation des équipes à la communication d'urgence

Formation des porte-parole

Besoin d'aide?

Contactez Steve Flanagan au +1-514-916-2512

ou à [email protected], en tout temps, 24h sur 24, 7 jours sur 7.

Nos dernières publications en gestion de crise

  • Le tourisme est un moteur économique important, a affirmé la ministre fédérale du Tourisme Mélanie Joly dans un récent entretien accordé à La Presse. Mandatée par le Premier ministre Justin Trudeau, elle a la tâche d’élaborer la nouvelle stratégie fédérale en matière de tourisme et ce, d’ici les prochains mois.

  • La protection des rives et la gestion des territoires inondables passent pratiquement inaperçu aux yeux des citoyens sauf en situation d’urgence. Lors de la crue printanière le principal défi d’une municipalité est d’être prête à communiquer les risques, à conseiller ses citoyens, et à les accompagner par une communication fiable et crédible lors d’une inondation.

  • L’interminable saison de misères du Canadien de Montréal tire à sa fin. Dans quelques jours les joueurs videront leurs casiers – certains pour la dernière fois – et quitteront ce vestiaire qui n’a de mythique que les souvenirs d’une autre époque. Alors que la presse locale s’acharnera à faire le bilan d’une saison que les