Quel est le secret du top manager?

Il y a une forme de magie qui entoure certains managers. Et c’est justement ce qui les fait paraître presque surnaturels aux yeux des autres managers qui sont pourtant loin d’être de mauvais gestionnaires.Ils ont d’ailleurs tout pour devenir des top managers.
Ils travaillent d’ailleurs très fort à créer un esprit d’équipe et à le maintenir souder. Ils savent gagner et perdre en équipe. Ce sont des gestionnaires talentueux et efficaces !

Leur travail nécessite un travail et une attention constante. Car un bon gestionnaire doit comprendre l’enjeu de chacune de ses décisions. Et il ne doit rien échapper. Car autrement, il perdrait la confiance de son équipe !
Et là, tout serait à refaire…

Vous pilotez un TGV

Gérer, c’est un peu comme si vous pilotiez un TGV. Ça va souvent très vite autour de vous. Vous devez prendre des décisions rapidement en fonction de votre tableau de bord (l’information de vos collaborateurs). Et vous n’avez pas beaucoup le temps de regarder en arrière…

Un bon manager, c’est donc celui qui a su bâtir une solide relation de confiance au sein de son équipe. Il sait qu’il doit absolument éviter la moindre petite erreur de jugement qui ferait dérailler son beau TGV qu’il a si habilement réussi à assembler. Qu’il a même dû rassembler aussi, plusieurs fois… L’esprit d’équipe, c’est si fragile !

Le secret

Avez-vous déjà remarqué ce qui se passe autour d’un leader qui sourit ? Imaginez maintenant ce qui se passe en dedans, en lui. Pensez à la relation, à la communication qu’il devra créer, générer en lui pour être le message face à ses collaborateurs.

Et maintenant, si je vous disais que le positivisme active une partie de notre cerveau. Et que ce positivisme stimule à son tour toutes nos capacités intellectuelles qui se concerteront pour produire un résultat positif. Et puis, comme dans un beau cycle sans fin, cette émotion positive va à son tour générer plus de positivisme ! Vous me croyez ?
J’ai deux exemples de ce que j’avance :
1. Le négativisme produit exactement le résultat contraire !
2. Cette étude dont parle Olivier Schmouker démontre qu’une attitude positive influence grandement le résultat final !

Le cycle du positivisme

 

Les bénéfices du positivisme

Vos collaborateurs seront plus fiables.
Vous atteindrez plus souvent la cible.
Vous serez reconnus.
Vous aurez moins de travail.
Et vous aurez moins de stress.

Quand le leader possède la conviction que les résultats seront atteints, les résultats sont généralement atteints !
Son positivisme fait toute la différence ! Imaginez si toute votre équipe y mettait 20% de plus de son énergie pour vous les aider à réussir votre leur vie ?

Le top manager est un leader positif

Dans un contexte où les ressources humaines de qualité coûtent de plus en plus cher et que le taux de rétention des collaborateurs est de plus en plus grand, pourquoi ne pas investir davantage dans une votre attitude et plus précisément dans la qualité de votre message ?

Et si vous voulez que votre message soit compris et accepté, il doit être vrai !
Êtes-vous ce message ?
Êtes-vous vraiment positif, profondément positif ?
Hum… Mais comment faire, comme gestionnaire ?: Je sais motiver et je souhaite être positif, mais je ne suis pas certain d’être une personne si positive…
Est-ce que cela s’apprend ? Peut-on devenir plus positif ?
Certainement !

En plus, une fois que le manager a acquis ces qualités, il en retirera les bénéfices gratuitement et très longtemps!
Pour y arriver, vous aurez certainement un peu de travail à faire. Vous aurez à investir sur vous-même. Ensuite, vous n’aurez qu’à vous centrer sur le plaisir de réaliser votre mission, d’atteindre la destination. La difficulté d’un gestionnaire qui veut devenir un top manager, c’est que bien qu’il puisse tenter d’imiter les comportements des top leaders qu’il admire, il communiquera beaucoup mieux ce qu’il incarne lui-même. Ce qu’il est !

Votre prochain but – si vous partagez ce qui précède – sera donc d’incarner le positivisme. De devenir positif…
Ensuite, tout ce que vous aurez à faire sera de le communiquer !
On voit bien que gérer, c’est communiquer…

Il y a 35 ans, je trouvais que ce type de leader serait le leader de demain. Aujourd’hui, je crois qu’on y est !
Vous embarquez ?

gestion; positivisme; leader; équipe

Laisser un commentaire